Lalai Milam

Aider, maddat garnu*...

Home »  aide »  Aider, maddat garnu*...

Aider, maddat garnu*...

Le 28 février , 2017, Posté par , Dans aide, Avec 1 Commentaire

Aider,

Maddat garnu*…

Aider, en s’oubliant soi et d’où l’on vient…

Aider en bonne intelligence sans en faire trop ni trop peu,

Un équilibre sur le fil dont la déviance ou la négligence sont si vite là…

Se mettre à la place de celle ou celui qui reçoit,

Comprendre d’où ils viennent, afin d’être le plus juste possible…

Aider et faire confiance, laisser la personne se responsabiliser

Tout en apportant notre part,

S’assurer que ce qui est convenu est effectivement fait.

Aider de façon humaniste de préférence !

L’humanitaire c’est lorsque l’humanisme a échoué,

Ou a été ébranlé par une catastrophe.

Aider en s’amusant, dans la joie, sans que cela devienne une contrainte,

Un gage de réussite quelque soit le but atteint !

Aider ? C’est offrir le rêve et la liberté

Tendre une main et sentir une autre l’attraper…

Aider avec son coeur avant tout, 

Aider sans attendre la gloire, ou la reconnaissance,

Faire sa part sans laisser de trace,

Savoir s’effacer,

Partir, sur la pointe des pieds…

Caroline

Parce que j’ai été confrontée à des situations vécues ou racontées, et que j’en mesure chaque fois un peu plus la difficulté de demeurer le plus juste possible…

Je viens partager avec vous le texte de mon ami Raymond, qui résume ce que je pense beaucoup mieux que je ne saurai le dire :Raymond2

« Le Népal est l’un des pays les plus pauvres de la planète, cela justifie l’entraide, mais elle doit être réfléchie et maîtrisée. Même si elle émane, généralement, d’un geste simple et humain, elle peut parfois s’avérer dévastatrice sur le comportement et la vision des populations, notamment les enfants. Ces erreurs, nous les avons parfois commises, tout autant que ces « touristes trekkeurs »; donner çà et là, des ballons, des stylos ou des bonbons aux enfants, des élastiques ou des colifichets aux jeunes femmes, voire de l’argent, etc…, en ayant le sentiment de faire plaisir, d’être utile, en s’attirant une sympathie, qui n’est jamais feinte d’ailleurs.

Mais qu’en est-il après notre passage? Quels sont les bouleversements provoqués, lorsque nous quittons les lieux ou le groupe?… Jalousies, incompréhensions, confusions dans les mémoires « locales » et ce qui était un geste de contact, devient un moyen, un « job », sous la forme de mendicité, de demandes ou de propositions « dérivantes ».

Dès lors il y a modification des comportements de nos « hôtes », de ces populations; Ils se créent des différences économiques et sociales entre ceux qui profitent de ces « gestes » et les autres, qui peuvent ne pas comprendre. Ces incompréhensions propres à déséquilibrer le système, les traditions, les façons de vivre des familles… Certes l’organisation locale ou nationale à des carences, mais ce fragile équilibre participe d’une culture et d’une vie aux règles ancestrales qui doit évoluer, à sa propre vitesse, et non à celle de nos « maladresses »…

J’ai pris le parti de profiter de mes voyages, au Népal ou ailleurs, pour participer, lorsqu’elle se présente, à une action solidaire sous la forme d’une aide, ponctuelle, à une famille, une communauté, un village, une école…

La participation à cette aide vous sera proposée, jamais imposée, et pourra se traduire par le transport dans vos bagages (d’équipements ou de vêtements), propre à une action spécifique, décidée en amont avec une famille, une école, une collectivité, ou une action « in situ »qui s’inscrirait dans notre cheminement.

Réaliser une action solidaire n’est pas innocent, elle doit être réfléchie et comprise dans son ensemble par celui qui y participe. »

Raymond, que vous pouvez retrouver sur son site et/ou au cours d’une aventure humaine et sportive. http://www.revespossibles.com/esprit-du-voyage/voyage-solidaire/         

Pour en savoir plus sur le projet Maddat Garnu* de Raymond : http://www.revespossibles.com/wp/wp-content/uploads/2015/09/NEWS-automne-2015-Trek-et-projet-aide-au-n%C3%A9pal.html

Caro2A Trombi petite taille

One Comment so far:

  1. Bablofil dit :

    Thanks, great article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *